Pourquoi tu devrais arrêter de vouloir ressembler aux entrepreneur.es à succès

  • Farah
  • avril 27, 2022
  • Pas de commentaire

Helloooo !

Bienvenue dans un nouvel article résumant les épisodes de mon Podcast : Think With Farah !

Dans cet article, on va parler de pourquoi tu devrais arrêter de vouloir ressembler aux entrepreneur.es à succès !

Alors, t’es ready pour en savoir plus ?

J’ai eu 28 ans la semaine dernière, et cet épisode, je l’adresse à toi, cher auditeur ou auditrice, mais aussi au moi de 23 ans qui s’est lancé dans l’entrepreneuriat avec des étoiles dans les yeux.

C’est parti !

Les peurs que tu as, les autres les ont aussi, pas la peine de les idéaliser

Tu ne connais pas leurs privilèges. Le succès est un mix entre travail, chance et privilège, et la proportion de l’un ou de l’autre dépend du vécu de chacun.

Tu ne peux pas comparer ton niveau 1 au niveau 47 de quelqu’un d’autre, surtout quand tu conscientises que vous n’êtes peut-être même pas partis du même endroit

Exemple story telling : mon privilège à moi, c’est d’avoir pu loger chez mes parents les 1ères années de mon activité, j’ai donc pu mieux gérer mes dépenses mais aussi et surtout mon rapport au risque. J’ai pu prendre des risques audacieux sans avoir de trop grosses conséquences à payer en cas d’échec.

Chaque entrepreneur porte son lot de blocages et pensées limitantes, et les admettre c’est se montrer sous son angle le moins glorieux. Pas toujours facile pour l’égo, la vulnérabilité est une qualité difficile à développer (heureusement, elle peut se développer avec le temps !). Du coup, beaucoup d’entrepreneurs préfèrent taire leurs blocages, leurs peurs profondes, et même leurs privilèges, pour ne dire à la fin que seul leur dur travail est responsable de leur succès :

  1. C’est faux
  2. C’est culpabilisant quand tu as l’impression de travailler pareil sans avoir les mêmes résultats

En bref, ton chemin de vie est juste et parfait tel qu’il est, c’est TON timing de vie qui compte, pas celui de quelqu’un dont tu idéalises une réalité qui n’existe même pas.

Tu peux et tu dois te challenger si tu veux atteindre tes buts, mais tu te challenges par rapport à toi-même, par rapport à ton toi d’il y a 1 mois, 1 an, 10 ans.

Les autres doivent te servir de source d’inspiration bienveillante, jamais d’une forme d’inspiration culpabilisante.

La bonne nouvelle, c’est qu’en conscientisant ton vécu, tes privilèges, ton travail, tu feras peut-être même beaucoup mieux que des personnes que tu admires aujourd’hui.

Et voilà pour aujourd’hui !  N’hésite pas à venir me voir sur Instagram @thinkwithfarah si tu as la moindre question.

Je te dis à bientôt sur mon blog ou sur mon podcast pour d’autres conseils ! 

N’hésite pas à partager sur tes réseaux pour aider d’autres entrepreneurs ambitieux et ambitieux à atteindre leurs objectifs, et à me mettre 5 étoiles et un commentaire sur Apple Podcast !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.