Peut-on aimer ce qu’on fait et aller mal ?

  • Farah
  • avril 21, 2021
  • Pas de commentaire

Helloooo ! 

Bienvenue dans un nouvel article sur mon Podcast : Think With Farah ! 

Oui, on peut aimer ce qu’on fait sans être au top tout le temps, et c’est totalement ok et normal. 

Aujourd’hui, je vais te parler de comment gérer ces périodes-là pour remonter la pente. Et aussi de comment parfois on n’arrive pas à les gérer, et qu’en fait… ce n’est pas si grave du tout pour notre business. 

Alors, t’es ready pour en savoir plus ?

Aujourd’hui j’aimerais commencer cet article par te poser une question : comment tu vas ? N’hésite pas à me le dire en commentaire, ou sur Instagram @thinwithfarah ! 

Je te pose cette question car personnellement, la semaine dernière, je n’étais pas au top. Et c’est là où je me suis dit, on peut totalement aimer ce que l’on fait sans forcément être au top tout le temps. 

C’est possible, et c’est de ça que l’on va parler aujourd’hui. Je vais te parler de comment gérer ces périodes, comment remonter la pente, et aussi de comment parfois je ne les gère pas, et ce n’est pas grave du tout ! 

Commençons par la base : les émotions sont des choses qui vont et qui viennent et il y a des manières de s’en détacher pour ne pas se sentir aspiré dans des spirales négatives. 

L’entrepreneuriat, c’est une aventure magique. Tu donnes naissance à des idées et tu concrétises dans la vraie vie des pensées et des projets. Mais l’entrepreneuriat, ce n’est pas tout rose. Il y a aussi des obstacles et parfois des grands sentiments de solitude.

Ce n’est pas parce que tu as fait le choix de bâtir ta vie comme tu l’entends, de gagner ta vie avec le projet dont tu rêvais, que ce n’est pas ok de te sentir mal. Tu peux te sentir reconnaissant sans te culpabiliser. 

Que tu sois en CDI ou à ton compte, tout le monde à des émotions tous les jours, qu’elles soient rationnelles ou irrationnelles, et ça, c’est la faute à notre cerveau. Mais attention, un entrepreneur n’a pas la même manière de gérer ça qu’un salarié. 

Quand tu es salarié et que tu ne vas pas bien, tu peux prendre un jour off ou un arrêt maladie. Alors que quand tu es entrepreneur, cette liberté là tu ne l’as pas trop. 

C’est donc pour cela que la santé mentale est un réel enjeu et qu’il est important d’en prendre soin.

Si tu n’en prends pas soin, lorsque tu te retrouveras dans une situation différente, tu n’auras pas préparé cette situation financière en amont. Bien sûr, il y a différentes manières de prendre soin de ta santé mentale : en allant voir un spécialiste, en adoptant un mindset adéquat, et en ayant la bonne attitude envers la vie et toi-même.

Après avoir vécu moi même des problèmes liés à la santé mentale et au vu des circonstances actuelles, je crois que c’est le moment d’en parler et d’ouvrir la discussion à ce sujet. 

L’importance de prendre soin de sa santé mentale pour son business

Cela dit, au lieu de parler de santé mentale au sens intime, je vais te parler de ce que j’expérimente dans mon business, comment ces périodes-là peuvent l’affecter, et également comment ce n’est pas si grave que ça si ça l’affecte. 

Ce que je constate en période de down, c’est que l’attitude se traduit dans notre manière de travailler. D’abord, on va procrastiner puis perdre notre motivation, perdre notre créativité, mais surtout commencer à perdre notre vision. 

Tu commences à travailler juste pour le faire, mais tu perds ton leitmotiv : ton pourquoi. 

Alors que la clé pour aller mieux, c’est justement ton leitmotiv. 

Donc concrètement, quelles sont les conséquences pour son business ? Tu vas probablement perdre des clients, ton ambition et l’envie de faire ce que tu fais,

Mais il y a une bonne nouvelle ! En réalité ce n’est que temporaire. Je l’ai vécu à plusieurs reprises, donc je le sais avec mes tripes et je peux te l’affirmer. 

C’est dans ces moments de down que l’on se rend compte à quel point les moments ou l’on va vraiment bien sont d’une importance cruciale. Car c’est à ce moment que tu vas recharger tes batteries pour les périodes ou tu seras moins bien. C’est la période ou tu dois faire tes exercices de visualisation créatrice et poser tes intentions.

Pourquoi ? Et bien parce que les moment où tu ne vas pas bien, tout le travail que tu as fait passe dans ton subconscient et c’est ta bouée de secours. C’est ce qui fait que même si tu es mal et que tu as perdu un gros contrat, et bien t’as quand même confiance, tu sais que cette période va passer et que ce qui t’attend derrière est encore plus  beau et grand. 

Comment vivre ses émotions indépendamment de son business

Je sais, c’est difficile  d’entendre et de croire ça quand tu es mal, mais trust me, une fois que tu auras compris tout cela, ça sera un jeu d’enfant. 

Ces conseils s’appliquent à des petits coups de mou mais aussi à des périodes plus dark. Alors si tu lis cet article à un moment où tu te sens mal, ce n’est pas trop tard ! 

Je parle des émotions comme quelque chose de cyclique, quelque chose que l’on peut observer, car justement, c’est comme ça qu’il faut le prendre ! 

Même si tu es mal et que tu enchaines les journées down, il y a forcément des moments ou, dans cette journée, tu te sens bien. Ces moments-là sont précieux et tu peux les utiliser à ton service. 

Quand tu commences à comprendre ce ping-pong entre ces moments ou tu te sens mal et bien, c’est à ce moment-là que tu commences à lâcher prise à la fois quand tout va bien et quand tout va mal.

Jusque-là, je te parlais des conséquences des moments de down sur ton business, mais il y a aussi l’inverse : quelles sont les conséquences sur toi quand ton business ne va pas bien ? 

Tu vois le jeu de ping pong entre business et santé mentale ? Et bien il faut trouver un moyen de détruire ce jeu de ping pong de manière définitive. 

Ton business va fluctuer dans le temps, tout comme toi, alors tu ne dois pas claquer tes émotions sur celui-ci. Pour le comprendre, tu le vis une fois, mais après je t’assure que tu retiens la leçon. 

Tes émotions ne doivent pas dépendre de la situation de ton business car même si ton business fait partie de toi, ton business n’est pas toi. Il correspond au faire, au vouloir mais pas au “je suis”. 

Car si ton business ne va pas bien mais que de ton côté tu peux gérer ça, l’inverse s’appliquera aussi, même si tu ne vas pas bien, ton business peut continuer de se porter. 

Le message que j’aimerais passer aujourd’hui est un message de confiance, de patience et de résilience. 

Pourquoi la confiance ? Parce que même si aujourd’hui tu ne vas pas bien, c’est passager et ce qui t’attends est encore meilleur. 

Pourquoi la patience ? Parce que les coups de mou peuvent durer 1 jour mais ils peuvent aussi durer beaucoup plus longtemps. 

Pourquoi la résilience ? Parce que c’est des moments que l’on vit plusieurs fois dans une vie et c’est totalement ok. 

J’aimerais te recommander une vidéo de la chaîne youtube mysteria à propos de la loi de polarité. C’est une vidéo qui dure 20 minutes et qui explique très bien la largeur d’un spectre entre deux oppositions. Ici ceux d’aller bien et d’aller mal.

Il y a beaucoup d’émotions entre les deux, il y a également la neutralité, et c’est quelque chose de dynamique dans le temps.

Et voilà pour l’article de la semaine  !  J’espère que cette lecture t’a plu et n’hésite pas à venir me voir sur Instagram @thinkwithfarah si tu as la moindre question.

Je te dis à bientôt sur mon blog ou sur mon podcast pour d’autres conseils ! 

N’hésite pas à partager sur tes réseaux pour aider d’autres entrepreneurs ambitieux et ambitieux à atteindre leurs objectifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *