Avoir la vision, qu’est-ce que c’est, pourquoi c’est important et comment la travailler ?

  • Farah
  • juillet 02, 2021
  • Pas de commentaire

Helloooo ! 

Bienvenue dans un nouvel article sur mon Podcast : Think With Farah ! 

Aujourd’hui, on va parler de vision et plus précisément on va parler d’avoir la vision, ce que cela représente, pourquoi c’est important et surtout comment la travailler !  

Alors, t’es ready pour en savoir plus ?

Avoir la vision, c’est quelque chose que l’on entend beaucoup dans tous les séminaires de développement personnel, dans les livres et même dans les séminaires business de manière générale, on commence même par ça avant de parler de business. Pour te montrer à quel point c’est important.

Mais du coup, qu’est-ce que c’est ? 

Quand on parle d’avoir la vision, on peut pas mal assimiler ça à quand des médiums disent qu’ils ou elles ont eu une vision.

Avoir la vision, c’est quelque chose que l’on visualise de manière très précise, à un instant T dans notre vie. 

C’est un peu comme notre chemin de vie, ou plutôt notre objectif de vie. C’est donc visualiser quelque chose pour soi-même, par le biais de son business. Parce que quand on parle d’avoir la vision, il y a forcément une notion d’objectif qui rentre dedans. 

Mais là, ce n’est pas juste un objectif financier, c’est un objectif de VIE véritablement. C’est à dire que lorsque tu penses à ton business, avoir un objectif business c’est par exemple te dire que tu vas générer tant de chiffre d’affaires au bout de tant d’années, parce que tu auras accompli telles actions sur tel type de client.

C’est de cette manière que l’on fixe un objectif business, on va étudier son marché, c’est une approche très concrète et très réelle. Quand tu as la vision, on est sur d’autres sphères, on est vraiment sur de la visualisation créatrice. C’est quelque chose dont je parle beaucoup dans mes épisodes qui traitent de la loi de l’attraction. 

Pour revenir à notre sujet, la notion d’objectif financier dont je parlais, c’est une forme de vision.  C’est être visionnaire d’une certaine manière, quand t’y penses, mais ce n’est pas avoir la vision.

Avoir la vision pour ton business, c’est te dire ok, je vais effectivement générer tant de CA en tant de temps sur tel type de client, mais je vais aussi avoir tel type de collaborateur ou collaboratrice, je vais réussir à transmettre telle valeur, influencer tel marché avec telle tendance, avoir un rythme de vie qui ressemble à telle chose précisément, car je visualise que mon quotidien sera comme ça.

Avoir la vision, c’est être visionnaire pas que sur ton business en tant que business, mais sur ton business en tant qu’entité capable de changer les choses, dans la vie des gens (tes clients, tes collaborateurs et collaboratrices) mais aussi dans ta vie à toi.

Du coup, quand tu travailles ta vision, tu te places au cœur de ta réflexion business. Tu es la personne la plus importante de ton business, car peu importe le type de business que tu vas créer, c’est ton quotidien à toi qui change. Tu devras faire du développement personnel tout au long de ton aventure entrepreneuriale. 

Le succès de ton business dépend directement de toi, de tes actions, des peurs que tu vas être capable de dépasser etc. 

Il y a évidemment la notion d’avoir le bon produit, le bon marché, le bon prix, mais même si tu as tout ça mais que dans ta vie à toi, tu ne fais pas de développement personnel, tu as beau avoir une formule magique business sur le papier, tu n’atteindras pas des objectifs comme tu pourrais si tu étais à ton plein potentiel. 

Donc quand on parle d’avoir la vision, c’est vraiment l’idée de se projeter dans la vie et d’imaginer de A à Z à quoi ressemblera ton quotidien. 

Pour te donner une idée concrète, avoir la vision peut être au niveau financier. Et ce n’est pas forcément quelque chose de fantasmagorique. Quand je dis au niveau financier, ça peut être par exemple vouloir un tel rythme de vie, et donc visualiser ce quotidien, donc générer telle somme. 

La notion d’argent ici est utilisée comme une ressource pour servir l’objectif de vie. On sort de l’approche purement business plan, financier. Là, on conceptualise l’argent comme étant une ressource pour servir notre objectif de vie. 

Avoir la vision, ça peut aussi être se dire, j’ai envie de pouvoir fonder une famille, de faire l’école à la maison à mes enfants, et pour faire ça il me faut un business qui me permette d’avoir beaucoup de temps et donc d’avoir des revenus résiduels. Dans ce cas, je visualise donc que je vais être capable de créer un business de ce type qui va servir ma vie comme je la visualise. 

Tu vois, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises visions. Avoir la vision, c’est quelque chose de très personnel et il ne faut surtout pas y apposer un système de valeur imposé par quelqu’un d’autre. C’est totalement ok de penser argent quand tu travailles ta vision business et pour ta vie, et c’est totalement ok de penser vie de famille, vie de couple, développement personnel, spirituel, il n’y a vraiment aucune règle.

Ce qui compte, c’est ce que tu arrives à visualiser dans ta vie et ce qui va faire en sorte que tu seras épanouie. 

Maintenant qu’on a défini ce que c’était, je vais t’expliquer pourquoi c’est important. 

En quoi la vision est importante ?

Avoir la vision, ça te permet de visualiser des projets de manière stratégique, ancrée, c’est une réelle production business au quotidien. Quand tu l’as, tu sais vers où tu vas et c’est plus facile d’avoir des idées, d’être résilient face aux obstacles puisque tu es drivé par quelque chose de beaucoup plus grand. 

Ton objectif n’est pas juste de faire de l’argent, tu as une vision claire de la vie que tu veux vivre. Avoir la vision, c’est important parce que c’est une motivation supplémentaire et non pas simplement “j’ai envie de lancer tel projet”. 

C’est important d’avoir la vision sur le long terme, car quand tu te lances dans l’entrepreneuriat la motivation tu en as, mais elle finit par s’essouffler. Ce n’est pas la motivation qui fait que tu arrives à accomplir des choses extraordinaires dans ton business. C’est le travail, la capacité à surmonter les obstacles etc.

Quand tu manques de vision, c’est que tu manques de recul. On rencontre tous et toutes des problèmes et ce à toutes les échelles. Même les plus grands entrepreneurs en ont. Si tu manques de vision c’est que tu manques de recul sur ces obstacles.

Par exemple : tu es face à plein de refus de contrats, mais tu as besoin de ces contrats pour avancer dans ton business. Si tu manques de vision, tu vas t’arrêter à ça sans rien changer alors que si t’as vision est là, tu vas prendre du recul et essayer une autre route, et ça ça te permet d’être résilient ou résiliante. La vision, c’est ce qui fait que tu n’abandonneras jamais. 

Or, tu peux dépasser ces obstacles avec un peu d’intelligence, d’audace et sans stress. Car tu sais là où tu vas et que si la porte de droite ne t’y emmène pas, et bien il y a la porte de gauche. La vision est long terme, ce n’est pas juste ce qu’il y a après la première porte, c’est ce qu’il y a après la 50ème porte, après le 3ème tunnel, après les 2 cheminées après le 2ème couloir. C’est ça avoir la vision. 

Comment travailler sa vision ?

Maintenant qu’on a compris ce que c’était et pourquoi c’est important, comment on fait pour la travailler ? 

Là, on arrive au nerf de la guerre et je vais dire quelque chose qui ne va pas être apprécié par les personnes qui font du développement personnel en séminaire : pour moi travailler sa vision se fait à la fin, et non pas au début. 

Pourquoi ? Car si tu veux travailler ta vision sans jamais rien avoir travailler sur toi en tant qu’individu, tes pensées limitantes, tes croyances, ton rapport à la loi de l’attraction etc, la vision que tu vas développer va être limitée, puisque tu es toi-même limité.

Or pour travailler sa vision sans limite, sans peurs tout en étant en phase avec son plein potentiel, il faut d’abord s’être connecté à son plein potentiel. 

Pour moi la première étape pour bien travailler sa vision, c’est donc de la mettre de côté et de commencer par bosser sur soi. Qui tu es, qu’est ce que tu aimes dans la vie, quel est ton rapport à l’argent etc. 

Parce que si ton rapport à l’argent est très négatif, tu n’arriveras jamais à développer une vision dans ce sens-là. À priori quand tu es entrepreneur, tu es supposé avoir déjà travaillé sur ça ! Or, pour tout entrepreneur, le rapport à l’argent continue d’avoir besoin d’être travaillé sans arrêt.

Tu as des personnes qui sont capables de générer des dizaines de milliers d’euros mais qui sont bloqués à un petit chiffre d’affaires car ça leur paraît inconcevable.

Comment avoir une vision d’un business immense si dans ta tête ça te paraît inconcevable de générer autant ? 

Et là, je te parle d’argent mais ça peut aussi très bien être en termes de d’abonnés. Par exemple, si tu as envie de créer une communauté, tu vas réussir à visualiser une communauté de 1000 personnes. Alors qu’en réalité, tu es tout à fait capable de fédérer une communauté de 10.000 voire 100.000 personnes, mais il y a un gap mental à passer. 

Travailler sa vision quand tu te limites à 1000 VS quand tu te dis que tu peux fédérer une communauté de 100.000, ça ne se  travaille pas de la même manière. 

C’est pour ça que pour moi, parler de vision au tout début, c’est limitant. Tu ne vas pas aller au bout de la puissance profonde qu’est travailler sa vision. Avant de chercher à travailler ta vision, il faut se déconstruire complètement et que tu apprennes profondément à te connaître. 

C’est en apprenant à te connaitre que tu vas pouvoir dépasser toutes tes limites et te connecter à ton potentiel illimité et là, travailler ta vision va être quelque chose d’extrêmement puissant. Et quand tu as travaillé ta vision, tu peux déplacer des montagnes, il n’y a rien qui peut t’arrêter dans ton business 

Un bon moyen de concrétiser ça au quotidien, c’est de travailler sur un vision board. Un tableau sur lequel tu vas mettre des photos, des phrases, des dessins, des choses visuelles, qui représentent la vision que tu as de ton avenir. Et là pareil, il n’y a pas de système de valeur limitant, si tu veux mettre un yacht, une ferrari, fais le ! Il n’y a aucune limite, pas de vision meilleure que l’autre. 

Pour travailler sa vision, il faut vraiment le faire sans jugement, c’est important. 

Bien-sûr, c’est quelque chose qui se travaille dans le temps. La vision que tu vas être capable d’avoir aujourd’hui va forcément être différente de celle que tu auras dans 5 ou 10 ans. Pour le coup, ça, c’est totalement normal. Même si tu fais un travail personnel de développement de soi intense, il y aura toujours des aventures dans la vie qui t’ouvriront encore plus l’esprit. 

Ce que j’ai envie de te dire là c’est : ne te mets pas la pression. Prends le temps de méditer, de réfléchir à ce qui compte vraiment pour toi. Veux-tu une grande maison ? Une vie paisible dans un paysage magnifique ? Réfléchis à tout ça et une fois que tu auras cette information, là tu sauras quel business développer et dans quelle direction aller. 

Dans l’épisode de la semaine dernière, je te parlais de ce qui compte vraiment dans ton business et je te parlais des différents piliers que j’ai identifiés qui bloquent les entrepreneurs, et ce sont des traits personnels qui n’ont rien à voir avec le business.

Je me suis aussi rendue compte qu’en réalité, appliquer d’excellents conseils business si tu n’as pas développé une vision suffisamment large et que tu n’as pas travaillé sur tes blocages et peurs personnelles, n’aidera pas ton business à évoluer vers son plein potentiel. 

Et ça, c’est quelque chose dont je parle dans mon programme d’accompagnement, Think With Yourself. Je te l’ai présenté la semaine dernière et il est actuellement sur liste d’attente. Clique juste ICI pour le rejoindre ! 

Si tu rejoins cette liste d’attente, tu vas avoir droit à des emails qui vont te booster comme jamais, directement dans ta boite mail durant les prochaines semaines et ça jusqu’à la date du lancement. Tu auras aussi accès au lancement en avant première, avec des cadeaux et des exclusivités, rien que pour toi. 

Et en ce qui concerne la place qu’à travailler sa vision dans mon programme, et bien je ne t’en parle pas du tout au début. Il y a un certain nombre de choses à déconstruire, à travailler et à développer avant et ça, c’est vraiment pour que tu prennes conscience de ton plein potentiel.

Et voilà pour l’article de l’épisode 25 !  J’espère que cette lecture t’a plu et n’hésite pas à venir me voir sur Instagram @thinkwithfarah si tu as la moindre question.

Je te dis à bientôt sur mon blog ou sur mon podcast pour d’autres conseils ! 

N’hésite pas à partager sur tes réseaux pour aider d’autres entrepreneurs ambitieux et ambitieux à atteindre leurs objectifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *