Attirer des clients loi de l'attraction

#2 Comment attirer des clients [Loi de l’attraction & Visualisation]

19 janvier 2021

Helloooo ! 

Me revoilà pour la présentation d’un tout nouvel épisode de podcast, le 2éme épisode de ma série où je partage toutes les leçons que j’ai apprises lors de ma surcroissance de 2020. 

La semaine dernière, j’ai évoqué l’impact que pouvait avoir sur son business, le fait de guérir ses peurs profondes

Aujourd’hui, je te parle de la deuxième leçon que j’ai apprise : comment attirer des clients qui te correspondent vraiment ! Et oui, j’ai bien dit ATTIRER et pas aller chercher ?

Alors, t’es ready pour en savoir plus ?

Sommaire [hide]

Bond vers le passé

Je te resitue un peu le contexte : Je suis freelance depuis bientôt 5 ans, et je n’ai jamais eu à chercher de clients. Oui oui, tu as bien lu ! 

C’est suite à quelques ads, quelques publicités que j’ai vu sur instagram pour apprendre à prospecter des clients que je me suis dit wait a minute… j’ai jamais fait ça moi ?!

Je n’ai jamais fait de prospection ni de démarchage, ni même d’effort pour aller réseauter nulle part. Ce sont toujours les clients qui sont venus à moi. De manière directe ou indirecte, consciente ou inconsciente, par le biais d’une rencontre ou d’une simple recommandation.

Bref, je traîne avec moi cette espèce d’aimant à client et je ne m’étais jamais vraiment posée la question: pourquoi ?

Pour comprendre, faisons un petit bond dans le passé.

Le truc de la petite Farah, c’était de dessiner des maisons, et pas des moindres, des vraies maisons de folie ! Villas, piscines, maisons à thème, tu vois le style ? 

Ce que j’en tire c’est que dès petite, j’avais cette capacité à visualiser la vie que je voulais. Et donc tout naturellement, depuis petite je faisais déjà charbonner la loi de l’attraction.

Cette visualisation de mon avenir a continué quand j’étais au collège, je fantasmais ce que la grande Farah deviendrait: toujours apprêtée en tailleur, au téléphone avec des clients à faire du business. (Assez proche de la réalité non !?)

Le rythme de vie que je souhaitais, je le visualisais déjà. Et je savais aussi que j’allais me diriger vers une voie entrepreneuriale. 

En fait, toutes les visualisations que je faisais se rapprochent de ma réalité actuelle (en enlevant l’envie bizarre que j’avais de porter des tailleurs, your girl ne porte ab-so-lu-ment pas de tailleurs). 

Après une année de prépa’ qui ne me convenait pas du tout, je suis allée à Marseille (sur un coup de tête, comme la bonne bélier que je suis) passer le concours pour intégrer Kedge Business School.

C’est là que j’ai découvert un cursus entrepreneurial.

C’est comme si d’un coup, je m’étais reconnectée à l’ambition que j’avais inscrite dans mon ADN quand j’étais petite. Ambition que j’avais un peu laissée à la trappe pendant quelques années je l’avoue. 

Alors, tu me diras “mais Farah tu parles beaucoup d’ambition, de visualisation et de ta petite vie, mais du coup où est le rapport avec tes clients ?”

J’y arrive, no worries !

Le package entrepreneurial

Avant de se lancer dans cette voie, il est important de savoir ce que contient le package “entrepreneuriat”. 

Et l’un des éléments le plus important de ce package, c’est la vision : Quelle est ta vision ? Qu’est ce qui te prend aux tripes ? Qui t’inspire et te fait te lever chaque matin ?

Si tu penses ne pas en avoir, pas de panique, c’est une chose qui se travaille via des méditations ou via la création de vision board.

Ce qu’il faut, en vrai, c’est rêver. Se projeter. Il faut te projeter dans une vie qui est déjà la tienne. Tu incarnes, dans le présent, ton toi du futur. Ça va, je ne t’ai pas encore perdu ? 

Je m’explique: quand on imagine son futur en employant “je veux”, on pense à quelque chose qu’on n’a pas et qui a l’air inaccessible.

Du coup, l’univers comprend ce message comme un manque : “tu veux ça parce que tu ne l’as pas dans ta vie”. 

Et comme l’univers ne fait bien les choses que quand on les lui affirme, il faut agir comme si tu as déjà ce que tu souhaites. 

D’ailleurs, je te recommande vivement le livre technique de visualisation créatrice de Shakti Gawain. C’est un petit livre rempli de tips pratiques et applicables pour faire jouer la loi de l’attraction dans la vie de tous les jours. 

Et là, on commence à rejoindre notre sujet de départ qui est: comment attirer des clients et non pas les trouver.

Comment attirer des clients qui te correspondent vraiment

Eh bien on attire des clients en incarnant son business et la croissance, au quotidien.

Si tu visualises le fait d’avoir pleins de clients, un business qui boom, une vie entrepreneuriale riche et développée, eh bien c’est exactement ce qui va arriver dans ta vie ! 

Nos ami.es américains disent “Fake it until you make it”, et là, c’est un peu la même chose. L’idée, c’est de reprogrammer son cerveau et d’incarner pleinement la vie que tu veux pour ton business.

Pour ça, il faut t’alléger de toute négativité ! Le secret, c’est d’être sûr de soi ! N’espère pas être quelque chose ou quelqu’un, tu l’es déjà !

Storytime

Petite storytime pour que tu visualises (eh oui, encore elle) le truc : mon tout premier client, ce n’est pas moi qui suis allée le chercher. Il est venu me trouver par le biais d’une amie.

Il m’a demandé si j’avais la certification Google Analytics, j’ai dit oui alors que… « Fake it until you make it” on a dit ! J’ai donc passé la certification en une semaine et ta-daaam !

Les opportunités

Le succès arrive quand l’opportunité rencontre la préparation. Et ça, ça demande un culot monstre de sauter dans le vide. Tout ce que j’avais à l’époque, c’était ma confiance en moi.

Je vais encore insister un peu sur le mot culot, car c’est vraiment vraiment important d’en avoir.

Tu peux utiliser toutes les techniques de visualisation créatrice que tu veux, mais si l’univers te balance des opportunités dans la tronche et que tu n’es pas prêt.e à les recevoir: l’opportunité va te passer sous le pif.

Une opportunité ça peut être une rencontre au supermarché, ou l’ami d’une amie à qui tu n’as pas parlé parce que tu étais pas dans un bon mood.

Sauf que ce quelqu’un aurait pu déclencher le plus gros contrat de ta life… rien que ça ! 

En plus de travailler ta vision et ta technique de visualisation créatrice, ce qu’il faut c’est oser avoir du culot. 

Une fois que tu admets que les opportunités se cachent derrière absolument tous les aspects de la vie et derrière toutes les rencontres, d’un coup tu ouvres dans ton esprit un champ des possibles et plus rien ne t’est inaccessible. 

Parler de soi

Maintenant, je vais te demander autre chose que d’être simplement ouvert.e aux rencontres: je veux que tu parles de toi ! 

Car tu peux faire toutes les rencontres du monde, si les personnes en face de toi ne savent pas précisément ce que tu fais et la valeur que tu apportes, ils ne pourront jamais te mettre en relation avec qui que ce soit.

Alors quand tu te présentes, il faut que tu mettes en avant tes compétences, ton métier, ton business et foncer !

Imagine cette action comme si tu semais des petites graines partout et à un moment, il y en a une qui va pousser et qui va te donner un arbre gigantesque d’abondance. Ça devient tout de suite plus fun le jardinage !

Parler de soi est un exercice difficile, je te l’accorde. Mais en réalité, c’est une manière de lâcher prise. Ça ne fait pas du tout de toi un.e forceur.euse, loin de là ! Tu laisses au monde l’opportunité de venir à toi. Si c’est pas beau ça !

En montrant qui tu es, les personnes qui vont vibrer avec ton niveau d’énergie et qui auront besoin de tes compétences vont être naturellement attirées par toi !

Un autre petit plus pour la route: quand tu travailles ta vision et que tu fais tous ces petits exercices pour te recentrer sur toi-même, il se passe un truc plutôt cool : tu augmentes ton niveau vibratoire. Magique non ? 

Tu me diras “un niveau vibratoire, késako ?” Eh bien sans entrer dans les détails, avoir un niveau vibratoire élevé, c’est attirer des gens avec un taux similaire au tien !

Attirer des clients idéaux

Là du coup on ne parle plus simplement d’attirer des clients, mais on parle d’attirer des clients idéaux pour toi. 

Ça, c’est vraiment l’enseignement que je tire de 2020. Cette année, j’ai signé le plus gros contrat de ma carrière avec un grand groupe. Alors qu’au début de ma carrière, les grands groupes me faisaient peur. 

C’est suite à une prise de contact sur une plateforme de freelance que j’ai démarré un contrat avec ce grand groupe. Et ça a radicalement changé ma vision du business.

Déjà, un grand groupe ça paye bien, let’s be honest. Mais travailler pour un grand groupe, ça veut dire que vos actions se comptent en dizaine voire centaine de milliers d’euros et ça.. c’est astronomiquement gratifiant ! 

Il y a deux ans, je n’aurais jamais eu les épaules assez larges pour prendre un client comme ça. Mon syndrome de l’imposteur était bien trop présent. 

C’est pourquoi le travail de visualisation créatrice doit te suivre au quotidien dans ta carrière. Un moment d’inattention et pouf tu rentres dans une routine. Comme il s’est passé pour moi il y a un temps. 

J’étais freelance mais je restais dans le confort des contrats par agence.

Alors oui j’étais à mon compte et digital nomad, mais je ne choisissais pas mes clients. Je ne définissais pas ma valeur et j’étais extrêmement limitée dans mes tâches.

Il m’a fallu presque trois ans pour le réaliser et me dire “Farah, c’est comme si t’étais en CDI là, en gros”. Ça a donc été une claque gigantesque pour moi ! 

Donc sur un autre coup de tête, et oui encore un, j’ai complètement arrêté la collaboration avec cette agence et j’ai plongé sans aucun plan, ni base client. J’ai dû tout reconstruire de zéro et là, la loi de l’attraction m’a parfaitement aidé. 

Mon tout premier client (tu connais maintenant la chanson) ce n’est pas moi qui suis allée le chercher, mais c’est lui qui m’a trouvé ! 

Et voilà pour aujourd’hui. J’espère que cette lecture t’a plu et je te dis à bientôt sur mon blog ou sur mon podcast pour l’épisode 3 ! ?

N’hésite pas à partager sur tes réseaux pour aider d’autres entrepreneurs ambitieux et ambitieux à atteindre leurs objectifs !

Tu veux continuer la lecture ?

Découvre mes ressources gratuites !

it's free !

Les 7 piliers à maîtriser pour faire boomer ton business

masterclass gratuite

(Et non, ce ne sont pas des stratégies marketing)

Challenge 444

4 jours - 4 thèmes - 4 actions

Pour switcher ton mindset autour de 4 thèmes : ton parcours, tes finances, tes habitudes, ta sensibilité.