Gérer ses comptes : 4 techniques pour bien gérer ses finances

  • Farah
  • mars 31, 2021
  • Pas de commentaire

Helloooo ! 

Bienvenue dans un nouvel article sur mon Podcast : Think With Farah ! 

Aujourd’hui, je vais te donner 4 techniques pour bien gérer tes finances et dire adieu à l’anxiété liée à la paperasse ! 

Alors, t’es ready pour en savoir plus ?

Aujourd’hui nous sommes le dernier week-end de mars. Et qui dit dernier weekend de mars dit pour les auto-entrepreneurs : déclaration URSSAF la semaine prochaine.  

Qui dit Urssaf dit listing de ses factures, pointage de réception des paiements, le tout parfois sur différents outils de facturation lorsqu’on utilise certaines plateformes de mise en relation…Bref, tu l’auras compris, c’est une petite gymnastique administrative et comptable qui peut vite devenir anxiogène. Surtout si tu ne t’étires pas bien avant *badum tss*

Aujourd’hui, j’aimerais donc partager avec toi 4 techniques qui vont te permettre de bien gérer tes finances afin de ne plus jamais avoir de mauvaises surprises dans tes dépenses. 

Disclaimer: l’anxiété administrative des déclarations URSSAF ne disparaîtra pas mais par contre pour la partie financière et comptable tu seras pépère dans ton coin car tu auras gardé le contrôle tout au long de tes mois et de tes trimestres. 

Let’s go pour la première méthode :

(du futur, si je puis me permettre). C’est un tableau hyper simple à réaliser et te permettra d’avoir une visibilité sur ce que tu touches et de pouvoir anticiper ses dépenses et te permettre de te projeter dans d’éventuels projets professionnels de vie. 

Ce tableau peut être plus ou moins complexe mais là, je vais te donner les colonnes minimums dont tu as besoin pour pouvoir gérer facilement ta comptabilité.

L’idée derrière ce tableau est très simple: lister chaque montant perçu et la date exacte de réception du paiement. Pourquoi ? Parce que ça te permet de pointer correctement ce qu’il se passe sur ton compte bancaire et de centraliser tes revenus au même endroit et de pouvoir revenir dessus quand tu en auras besoin. 

L’idée c’est donc d’avoir une colonne avec le nom de tes clients, une colonne avec la date de réception du paiement et une colonne avec le montant exact.

Et là, il y a un petit twist si tu travailles avec des plateformes de Freelance comme Malt. Vous devez déclarer vos revenus facturés et non vos revenus perçus, personnellement j’ai donc deux colonnes dans mon tableau : une pour le revenu à déclarer et une pour le revenu net pour avoir une idée de ma trésorerie réelle. 

L’anticipation grâce aux virements de ton compte courant à ton compte épargne.

Alors que la première technique était pour contrôler, la deuxième est pour anticiper et organiser. 

Dès réception de votre virement, il faudra que tu vires automatiquement la part des charges URSSAF vers ton compte épargne. À toi de voir quel pourcentage virer. Pour ma part, je vire systématiquement  25% du montant que j’ai reçu vers mon compte épargne. 

Et là, la petite astuce c’est que non seulement je fais le virement mais en plus je le nomme ! 

Je le nomme “URSSAF” ou “Charges” ou n’importe quel autre nom qui te permettra de suivre en avance le montant que tu vas payer au moment de la déclaration et combien tu devras payer comme charge. 

Le jour où tu devras payer, fais-toi juste un virement de ton compte épargne vers ton compte courant, tu n’auras ainsi pas de trou le jour du paiement des charges.

Et ça, c’est quelque chose que tu dois faire de manière systématique ! C’est un truc assez basique à faire quand tu gères une entreprise. Sans ça, ça sera difficile d’anticiper en avance mais en plus tu n’auras pas une visibilité claire sur ton chiffre d’affaires moyen mensuel.

 

Cela te permettra de voir combien tu as gagné tel ou tel mois et ainsi faire des projets de vie tout en tenant compte de tes dépenses URSSAF. 

Mettre de côté pour servir ton business

Tous les autres virements vers ton compte épargne qui doivent être nécessaires au succès dans ton business.

Il n’y a pas que l’URSSAF qui peut nécessiter de faire des virements vers ton compte épargne. Tu peux avoir des projets pour financer une formation, un accompagnement par un ou une coach ou consultante pour votre business, du matériel, recruter etc. On est donc dans la gestion de ta trésorerie.

Il y a 2 secrets ici : le naming des virements. C’est important de nommer correctement afin de les tracer et de savoir exactement quel montant est dédié à quoi. Le deuxième secret ici c’est l’anticipation, et donc la visualisation qui va avec.

Par exemple, il y a environ 1 an, je m’étais mise en tête de recruter en janvier 2021, une personne pour 6 mois de stage pour m’aider dans mon activité.

J’ai donc calculé combien je souhaitais rémunérer cette personne et j’ai commencé, chaque mois, à mettre de côté la rémunération de cette personne afin de pouvoir l’embaucher sans me soucier de pouvoir ou non la rémunérer. 

Quelque mois après, mon projet s’est concrétisé en encore mieux que prévu, car j’ai réussi à dégager du budget non pas pour un stage de 6 mois, mais bien pour une personne en alternance. Je vous ai déjà parlé de Balkis, THE alternante de Think With Farah. 

J’ai réussi à l’embaucher car j’avais préparé le terrain quelques mois auparavant et que j’avais visualisé quelqu’un pour m’aider dans mon business. 

C’est-à-dire que non seulement j’ai pu obtenir ce que je voulais, mais j’ai aussi pu obtenir ENCORE MIEUX que ce que j’avais prévu d’avoir. Parce que nommer ses virements, c’est aussi les rendre réel. 

Quand je dis les rendre réel, c’est rendre le projet qui va avec réel. C’est matérialiser par l’argent ! 

Ça, c’est pour la partie anticipation.

Pour la partie naming des virements, l’intérêt ici est surtout pour votre organisation personnelle. Parce que c’est bien beau de prévoir ses virements pour chaque objectif, mais si à la fin on ne sait plus quel virement correspond à quoi… ça devient une organisation complètement désorganisée qui perd tout son sens. 

Nommer tes virements, ça te permet de passer régulièrement sur ton compte épargne, de faire le point sur où tu en es dans tes objectifs et ensuite de pouvoir réapprovisionner ton compte courant en sachant exactement quel montant est dédié à quelle dépense.

En bref, tu deviens expert en gestion de tes comptes, budgétisation, et maîtrise des coûts.

La cerise sur le gâteau ou l’automatisation

Passons maintenant à la 4eme technique, qui est la cerise sur le gâteau. Celle qui fera en sorte que tu n’auras même plus à penser à tout ça. 

Il s’agit de *roulement de tambour*

L’automatisation ! 

L’idée ici est de budgétiser, afin de savoir précisément combien tu vas devoir mettre de côté, et dans quel objectif. Pour les virements URSSAF, à savoir ceux que tu mets de côté à chaque réception d’un paiement en prévision du paiement de tes charges, tu ne peux pas vraiment les automatiser (sauf si vous recevez des paiements de manière fixe, tous les mois, aux mêmes dates). 

Pour cette raison, cette technique ne concerne pas l’URSSAF. Par contre, elle va concerner toutes tes autres dépenses qui te demandent une organisation et anticipation sur plusieurs mois.

Par exemple, je te parlais des virements que j’avais prévus pour mon recrutement, ces virements là je les avais fait partir tous les mois à la même date je les ai programmé en automatique sur mon compte. 

Automatiser ce type de virements, c’est vous offrir la paix d’esprit de pouvoir piocher dans tes comptes et d’y trouver toujours de quoi tu as besoin. Et surtout ça t’oblige à réaliser tes projets ! 

Énergétiquement, quand tu automatises des virements, il se passe un truc assez fort. D’abord, tu mets l’intention d’atteindre cet objectif, tu nommes tes virements au nom du projet que tu as, et enfin tu les automatises ! 

Et ça, ça marche avec n’importe quel type de projet, il n’y a pas besoin de gérer de gros montants pour avoir une gestion optimale. L’essentiel est de gérer à l’échelle de son business. Et pour ça, rien de mieux que d’anticiper. Anticiper ça te permet aussi de te mettre un petit coup de pied aux fesses pour générer le chiffre d’affaires dont tu as besoin pour réaliser tes projets. 

Tu vas ainsi commencer à attirer les clients qui vont te permettre de répondre à ce besoin de chiffre d’affaires, see the magic ?

Du coup, si tu arrives à ce stade là, tu dois être en ébullition : qu’est-ce que je peux prévoir, quelle est l’étape d’après, comment je peux aller plus vite et plus loin..  

La vraie question ici est donc : quelles dépenses prévoir selon quel chiffre d’affaires ? 

Par exemple, à partir de quel chiffre d’affaires il est judicieux de recruter ? Il y a tout un tas de questions ici qui sont associées à la gestion de ces projets pour son business.

Mais ça, on pourrait en faire un épisode entier. Je te donne donc rendez-vous la semaine prochaine pour en discuter (et oui, gros cliffhanger) ! On parlera palier de chiffre d’affaires et évolution de tes dépenses. 

Et voilà pour l’article de la semaine  !  J’espère que cette lecture t’a plu et je te dis à bientôt sur mon blog ou sur mon podcast pour d’autres conseils ! 

N’hésite pas à partager sur tes réseaux pour aider d’autres entrepreneurs ambitieux et ambitieux à atteindre leurs objectifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *