Pourquoi ton rapport au temps doit changer !

  • Farah
  • juillet 23, 2021
  • Pas de commentaire

Helloooo ! 

Bienvenue dans un nouvel article sur mon Podcast : Think With Farah ! 

Et si nous parlions de temps aujourd’hui ? 

Quand je dis « temps », je ne te parle pas du temps que tu prends chaque jour pour accomplir des tâches, mais plutôt du temps en tant qu’élément de visualisation pour notre avenir. 

Alors, t’es ready pour en savoir plus ?

Quand tu veux réaliser un projet, tu le visualises, tu le vois dans ta tête.

Une deadline qui apparaît doucement dans ta tête, de manière instantanée ou après un certain temps, mais elle finit toujours par venir. 

Sauf que, manque de pot, même avec la meilleure réflexion possible, la réalisation des projets prend toujours plus de temps que prévu. 

Pourquoi ? Car il y a toujours des éléments extérieurs qu’on n’a pas appréhendé au départ, et ce, même pour les experts. Les facteurs qui font qu’un projet n’a pas pu se réaliser comme prévu, il y en a plein ! 

Ça peut être le fait que le projet se révèle beaucoup plus compliqué que ce que tu avais imaginé au départ, ça peut aussi être lié à des événements extérieurs que tu ne contrôles pas du tout. 

Par exemple, ouvrir un restaurant avant la pandémie n’était pas une partie de plaisir. Même si cette pandémie est exceptionnelle, il y a bien souvent des  événements extérieurs qu’on ne maîtrise pas. Ça peut également être des événements extérieurs positifs.

Autre exemple : tu te lances dans la réalisation d’un projet et à côté, une opportunité s’amène dans ta vie pour générer plus d’argent et de temps. C’est un détour, donc une perte de temps mais c’est pour le bien (long terme) de ton projet.

Dis comme ça, ça parait évident. Mais le problème, c’est que quand on a le nez dedans, toutes ces choses-là, on ne les voit pas forcément. 

C’est pour ça que changer son rapport au temps est essentiel. Et en tant qu’entrepreneur, on a tendance a tout vouloir tout de suite. Mais quand tu entreprends, tu travailles ta vision et donc forcément, tu vois grand. Mais voir grand s’accompagne souvent de frustration de ne pas atteindre tes objectifs, de ne pas atteindre le niveau que tu visualises.

Le mieux à faire est donc de découper ses objectifs en petits sous-objectifs atteignables. C’est plaisant d’avoir de grands objectifs dont on ne se croit pas capable, car le sentiment une fois que l’on réalise cet objectif est immense. Mais le truc, c’est qu’au quotidien, c’est un rythme impossible à tenir. 

C’est pour ça qu’il est important de se mettre des objectifs atteignables qui vont te permettre d’avoir de la satisfaction personnelle. 

L’impact de la vision long terme sur son impatience

Revenons à l’idée de tout vouloir tout de suite. J’aimerais ajouter que le travail que tu fournis aujourd’hui, ne peut pas payer tout de suite. 

Je m’explique : regarde ou tu es aujourd’hui dans ta vie, est-ce qu’il y a 5 ans, 10 ans, tu te voyais être là  ? Que faisais-tu il y a 5, 7, 10 ans ? Quand tu faisais tes études par exemple, tu as fourni énormément d’efforts. Ces efforts-là ne payent qu’aujourd’hui, right ? 

À ce moment-là, le rapport au temps n’était pas complètement biaisé car tout le monde le sait, on fait des études pour l’avenir. 

Le truc c’est que cette notion-là, quand on se met à travailler, on la perd complètement. 

Évidemment parce qu’il y a un besoin de rentabilité immédiate mais aussi car on perd cette notion de “travailles maintenant pour être récompensé plus tard”. On finit par avoir une vision très court terme de ce que l’on fait. 

On ne se rend pas compte de l’impact long terme de nos actions. 

Imagine si tu faisais chaque jour un effort minime pour apprendre quelque chose, comme par exemple lire un chapitre par jour. Imagine-toi au bout de 3 mois, 6 mois, 1 an, où tu en serais en termes de connaissance ? 

De manière plus concrète, imagine que tu aies un objectif sportif qui te paraît aujourd’hui inatteignable. Cet objectif n’est pas inatteignable en soit, mais par contre, il va te demander de faire des petits efforts constants dans le temps sur le long terme. 

Au fil des mois et années, tu vas voir ton évolution et comprendre l’impact long terme de tes actions. Même s’il existe des méthodes pour progresser plus rapidement, par expérience professionnelle, je t’affirme que progresser trop vite n’est pas toujours une bonne idée. 

Dans ce cas là, le temps ne peut pas être biaisé parce que tu as une guideline claire. Tu sais que pour atteindre tel objectif tu dois mettre en place de tels types d’actions, tant de fois par semaine pendant tant de temps. 

Pour ton business, c’est un peu plus compliqué, parce qu’on n’a pas une compréhension unique et uniforme de comment ça fonctionne. Il n’y a pas de mode d’emploi. 

Parlons objectif : quand on se met des objectifs pour son business, on pense à différents types d’objectifs, notamment financiers. 

Evidemment, sur le papier, cela peut se calculer. Si tu as besoin de faire tant de CA, il te suffit de calculer combien de ventes il te sera nécessaire de faire à X prix. Malgré le fait que beaucoup de coachs instagram le disent, ce n’est pas faux, mais c’est incomplet !

Nous sommes tributaires du temps, c’est une ressource dont on a pas le contrôle. Un projet prendra toujours plus de temps, que ce soit à cause de facteurs extérieurs auxquels tu n’avais pas pensé, ou intérieurs. 

Par exemple, tu n’avais pas imaginé que réaliser ton projet te prendrait autant de temps, d’efforts, et serait aussi difficile. Ce qui est normal, faire une erreur de jaugeage n’est pas grave, absolument pas ! L’important est de comprendre que le rapport au temps est le même pour tout le monde, personne ne peut le contrôler.

Tu n’es pas un robot, ni une machine, et tu es dépendant de plusieurs événements extérieurs. 

Cela dit, d’un point de vue positif, comme je l’ai mentionné plus haut avec l’objectif sportif, tu n’as pas totalement conscience de l’impact que peuvent avoir tes actions aujourd’hui. C’est vraiment quelque chose auquel j’aimerai que tu penses, car cela m’a beaucoup aidé au début de ma carrière. 

Parlons finance, quand j’ai démarré, j’ai été confronté à plusieurs choix cornéliens, j’étais à peine solvable, je gagnais à peine de quoi vivre, et ce pendant près de 2 ans : j’avais fais le choix d’être freelance dans un secteur où je n’étais pas experte à ce moment là, et j’avais besoin d’apprendre. 

Cependant j’ai eu l’occasion d’apprendre aux côtés de plusieurs experts, beaucoup plus expérimentés que moi, mais c’était aussi des jeunes entrepreneurs qui montaient leurs boîtes, et qui n’avaient pas énormément de budget.

Alors, deux choix s’offraient à moi : 

  • Soit je reste avec mon domaine de compétences de l’époque, et je me mets en freelance à très bon prix, tout de suite.
  • Soit je fais un pari sur l’avenir, je sacrifie mes finances pour le moment, j’apprends, et je reviens sur le marché du travail avec une plus value.

Tu dois t’en douter, la seconde option a été la bonne pour moi, le risque s’est révélé être payant par la suite, mais il a nécessité une vision long terme ! 

Tu sors de 5 ans d’études (voire plus), un crédit sur le dos, tout le monde autour de toi travaille, il est compréhensible de choisir “la voie royale”, et de travailler directement afin de gagner ta vie et de profiter.  Mais avoir conscience que les efforts que je place aujourd’hui, vont payer plus tard, peut être un facteur déterminant pour ton futur. 

Imagine si tu avais ça en tête à chaque fois que tu devais prendre une décision : les périodes inconfortables, un peu difficiles, d’un coup deviennent extrêmement confortables, car tu as pleinement conscience que cela fait partie du processus. 

Cet exemple est financier car c’est ce que j’ai vécu, mais cela peut être totalement autre chose  : Une personne timide qui a pour projet de parler devant plusieurs centaines de personnes lors d’une conférence.

Cette personne va s’entraîner chaque jour, chaque semaine, à parler devant quelques inconnus, en public… va lire des livres sur le sujet, cela va prendre du temps, mais à la fin, elle aura atteint son objectif. 

Ce cas de figure est très précis, contrairement à l’époque où tu étais étudiant(e). Il y a de grandes chances que tu n’aies pas visualisé où tu serais actuellement, pourtant les efforts que tu as mis en place auparavant, payent maintenant.

Ce que j’aimerai te dire dans cet article, c’est de lâcher prise. Et aussi de prendre peu conscience de soi, se rendre compte qu’on a tendance à tout vouloir, tout de suite, alors que c’est impossible et que ce n’est pas la manière dont les choses fonctionnent. 

Quand tu as conscience que tu es pressé par le temps, que tu as hâte, LÂCHE PRISE !! Cela va finir par arriver, don’t worries. 

Et voilà pour aujourd’hui ! C’était court mais promis, écouter l’épisode te sera plus utile ! N’hésite pas à venir me voir sur Instagram @thinkwithfarah si tu as la moindre question.

Je te dis à bientôt sur mon blog ou sur mon podcast pour d’autres conseils ! 

N’hésite pas à partager sur tes réseaux pour aider d’autres entrepreneurs ambitieux et ambitieux à atteindre leurs objectifs, et à me mettre 5 étoiles et un commentaire sur Apple Podcast !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *