Podcast 10 – Ne rien faire, c’est génial !

  • Farah
  • mars 16, 2021
  • Pas de commentaire

Helloooo ! 

Bienvenue dans un nouvel épisode de mon Podcast : Think With Farah ! 

Aujourd’hui, on va parler d’à quel point ne rien faire, c’est génial ! Ou plutôt, d’à quel point il fait cesser de culpabiliser lorsque ton cerveau te réclame une pause.

Alors, t’es ready pour en savoir plus ?

Tu te demandes pourquoi j’ai choisi ce thème ? Alors que mon rôle c’est d’aider les entrepreneurs ambitieux à atteindre leurs objectifs ? 

Et bien figure toi que la semaine dernière, je n’ai exactement RIEN fait. Sur la To-Do-List que j’avais faite en début de semaine, rien n’a été coché ! 

Ma productivité était à zéro ce qui a fait que j’ai passé ma semaine à me morfondre devant mon ordinateur sans vraiment savoir comment je pouvais rebooster ma productivité. 

On le sait, quand on n’est pas productif, il vaut mieux ne pas se forcer et faire une activité créative à la place. Mais je n’ai pas du tout fait ça cette semaine-là ! J’ai donc trainé avec moi une double culpabilité de : 

  1. Ne pas faire le travail 
  2. Ne même pas prendre soin de moi

C’était une semaine assez particulière, on était en lune descendante (période juste avant une nouvelle lune) ou les énergies ont tendance à redescendre avant de démarrer un nouveau cycle. En plus de ça, j’étais en fin de cycle menstruelle (avant les règles) ou pareil, l’énergie commence à descendre et j’ai tendance à être moins productive durant ces périodes de mon cycle. 

Du coup, pour les entrepreneurs et entrepreneuses avec un utérus, pensez à votre cycle menstruel car cela peut vous aider à caler certaines missions au fil des mois ! 

C’était donc une semaine qui était assez anxiogène. Pendant le samedi avant la sortie de cet épisode a eu lieu une nouvelle lune. Il faut savoir que je suis assez sensible aux nouvelles lunes, à chaque fois j’ai un regain d’énergies et là c’est exactement ce qu’il s’est passé. 

Preuve ? J’ai accompli toutes mes tâches de la semaine en deux jours de week-end. 

J’étais vraiment en train de procrastiner une montagne qui était haute comme une paire de chaussures. Donc à moins que tu aies des gigas plateformes, ce n’est vraiment pas haut. 

Dimanche, je me suis accordée le temps de faire une méditation de 50 minutes, chose que je n’avais pas faite depuis très longtemps. Ça m’a permis de me re concentrer sur ce qui est vraiment important, et de m’accorder un moment pour moi. 

Je dis souvent que j’ai une approche holistique du business. C’est-à-dire que je prends en compte le business, mais aussi l’entrepreneur qui va avec. 

Mais cette semaine-là, je ne me suis pas appliquée mes propres concepts. Grâce à la méditation, j’ai pu avoir une vision beaucoup plus claire sur ce qu’il s’était passé et comment j’aurais pu mieux gérer ça. Je vais donc te partager tout ça aujourd’hui. 

Comment gérer ses épisodes de procrastination

Il faut d’abord faire la paix avec deux choses : 

  1. nous ne sommes pas des robots et 
  2. nous n’atteindrons jamais tous nos objectifs en temps voulu. Surtout si tu es entrepreneur comme moi et que tu as des objectifs hyper ambitieux et de nouvelles idées toutes les 45 secondes. C’est donc humainement pas possible ou du moins, pas seul.  

A moins de réussir à découper tous ses objectifs en micro-objectifs 😉 ! Pour en savoir plus je t’en parle dans l’article “comment être plus productif”.

Restons dans la configuration “tu es seul dans ton business”, tu as tout un tas de choses à faire et la charge mentale qui va avec est assez énorme. 

C’est donc totalement normal et humain d’avoir des phases de down. C’est très difficile de ne pas culpabiliser de ça, c’est pourquoi je vais essayer de te donner des petites astuces pour te permettre de mieux accepter ces moments-là et de commencer à les apprécier. 

Comment arrêter de culpabiliser

Il faut savoir que le cerveau humain n’est pas fait pour avoir concentration non-stop, toute une journée. Surtout quand tu es entrepreneur et que tes journées ressemblent rarement à du 9h-17h. 

Quand tu aimes ce que tu fais, ton cerveau est en constante ébullition et processus créatif. Et ce, même si tu n’es pas dans un métier forcément créatif ! Peu importe ton secteur, tu as un cerveau d’être humain et il y a des moments où ta concentration n’est pas là du tout… Pour s’évader dans une créativité nécessaire. 

Le problème ? Quand tu as une tâche à accomplir mais que ton cerveau commence à décrocher, tu finis par te dire que tu prendras une pause après avoir effectué cette tâche. Sauf que cette tâche, c’est la même que tu regardes sur ta To-Do-List depuis ce matin, voire hier, voire la semaine dernière. 

Si tu as des phobies administratives comme moi, on est ensemble. Repousser à la dernière minute les tâches administratives ? Sign me in. Et c’est exactement le problème… *rires*

Cependant, cette fuite des tâches difficiles peut aussi s’appliquer à d’autres tâches qui initialement sont beaucoup plus fun et nous font réellement kiffer. Juste parce que le cerveau a réellement besoin de pauses, même quand on aime ce qu’on fait

Pourquoi ne sommes-nous pas toujours productif, même quand on aime ce qu’on fait ?

Du coup comment ça se fait ?

Et bien pour commencer, il peut y avoir des facteurs extérieurs. Des facteurs énergétiques si tu y es sensible, des facteurs familiaux, amicaux…des facteurs extérieurs qui vont biaiser ta concentration. 

Il y a évidemment des méthodes pour limiter l’impact extérieur sur ton énergie intérieur. Comme par exemple l’ancrage. Ce n’est pas un épisode sur l’ancrage mais si tu veux aller plus loin, tu as des méditations d’ancrage qui te permettent de travailler sur ton chakra Racine en libre accès sur Youtube. Ça te permettra de limiter l’impact extérieur. 

Il y a également un impact intérieur. Comment tu te sens, toi. Quel est l’état de ta santé mentale aujourd’hui. Est-ce que tu as beaucoup de charge mentale ? On parle de charge mentale dans la vie personnelle quand on a une vie de famille par exemple, mais ça s’applique aussi dans son business. 

“Ah il faut que je fasse ci, que je relance ça, j’ai oublié de faire ça”. 

Même s’il y a tout plein d’outils qui existent pour alléger cette charge mentale, elle reste présente surtout si tu géres plusieurs business en même temps. Pour les freelances, ça peut être avoir un grand nombre de clients par exemple. 

Pour l’avoir vécu, à un moment j’avais un nombre de clients tellement grand que mon cerveau n’arrivait plus à switcher d’un projet à l’autre et donc je prenais des retards astronomiques (rien que ça). 

Tout ça pour dire que quand tu as des épisodes de down où ton cerveau n’y arrive plus, et bien c’est ton cerveau qui te dit “à l’aide, j’ai besoin d’un break”. 

Et là où initialement ta première réaction est de dire “non encore un peu, je veux faire ça”, il va en fait se passer tout l’inverse et tu vas lutter. Du coup, ton cerveau ne va pas t’accompagner dans ta volonté d’aller vite, et tu vas commencer à procrastiner. 

Résultat, à la fin de la journée tu auras terminé tard, tu n’auras pas accompli tout ce que tu voulais faire et en plus tu seras fatigué avec un peu (beaucoup) de culpabilité sur les épaules.

S’écouter pour répondre à ses besoins

Le mieux à faire est donc d’identifier ces moments où ton cerveau crie à l’aide et a besoin d’une pause. Une fois que tu as identifié ces moments, à toi de voir si tu as besoin d’une petite ou d’une grande pause. 

Ça demande réellement de se connaître et de revenir à l’intérieur de soi-même et de comprendre ses besoins. Parce qu’en fonction tu peux soit simplement prendre une petite pause café, passer un coup de fil à une amie ou autre, ou alors tu peux vraiment avoir besoin de prendre ta demi-journée, ta journée, ta semaine même. 

Tu peux avoir besoin de couper ton téléphone, tes réseaux sociaux, te mettre à faire des activités créatives etc. C’est des besoins qui sont totalement légitimes quand tu es chef d’entreprise. 

Tout est question de mesure, bien sûr. Le but c’est de tout faire en tant que personne responsable. 

Une fois que tu comprends comment tu fonctionnes, c’est beaucoup plus facile de mettre en place des périodes qui sont bonnes pour toi, pour ensuite revenir en pleine puissance sur ton business. 

Et là j’ai l’exemple avec ce que j’ai vécu. J’ai passé une semaine pourrie et en deux jours j’ai accompli tout ce que je voulais faire en une semaine. Le cerveau est donc capable de grandes choses quand tu lui permets de prendre l’air. 

Maintenant il y a d’autres bienfaits au fait de ne rien faire. Quand je dis ne rien faire, ça peut être soit réellement ne rien faire soit simplement faire autre chose que travailler pour ton business.

Les bienfaits de ne rien faire

Au-delà de t’accorder une pause, pour revenir de manière plus productive, c’est aussi quelque chose qui permet de libérer ta propre créativité. Ça c’est quelque chose que je recommande énormément aux métiers créatifs, s’aérer l’esprit c’est le truc le plus important. 

Dans un métier créatif, ça doit être quasi immédiat. Si tu sens que l’inspiration ne vient pas, arrête et fais une pause. Tu n’es pas obligé de faire une pause gigantesque mais va prendre de l’air loin de ton business. 

Le fait de t’accorder des moments de break comme ça, c’est laisser l’espace à autre chose. 

En tant que chef d’entreprise, tu as besoin d’avoir des idées en permanence. Que ce soit des idées pour gérer la productivité en interne, pour gérer tes équipes ou ton business. Bref, tu as besoin d’avoir des idées. Ton cerveau t’est donc hyper précieux.  

Imagine ton cerveau comme un muscle que tu vas sur-solliciter à la salle de sport. Tu vas faire des exercices qui sont assez violents pour aller au maximum de ton potentiel, à un moment ça va commencer à être difficile et tu vas vouloir pousser un petit peu. C’est plutôt cool, puisque c’est après avoir poussé un petit peu que le développement se crée. 

Mais il ne faut pas dépasser ses limites en totalité. Tu vas te surpasser un petit peu mais si tu forces trop, à un moment ce muscle va t’envoyer un signal “ça commence à être un peu trop dur là”, puis un second signal et ainsi de suite. À chaque fois ça va de plus en plus se rapprocher jusqu’au moment ou si tu ne l’écoutes pas, tu te blesses. 

Et là, on arrive aussi à une blessure émotionnelle. Tu as des personnes qui vont finir en burn-out. Et un burn-out, ça commence par ne pas écouter ses besoins de repos. 

Si tu ne me crois pas, je te propose de faire un petit test la prochaine fois que tu as une période comme ça, ou que tu sens que ton cerveau te dit “je n’y arrive pas trop là”. 

Au lieu de forcer, accorde toi réellement une pause, prends 30 minutes à une heure et ensuite retourne travailler. 

Envoie moi un message sur Instagram @thinkwithfarah pour me raconter comment était la fin de ta journée. 

Et voilà pour l’article de la semaine  !  J’espère que cette lecture t’a plu et je te dis à bientôt sur mon blog ou sur mon podcast pour d’autres conseils ! 

N’hésite pas à partager sur tes réseaux pour aider d’autres entrepreneurs ambitieux et ambitieux à atteindre leurs objectifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *